Précautions relatives aux inondations et à leau de puits

first_img En cas d’inondation majeure, le gouvernement provincial peut offrir un programme d’aide financière en cas de catastrophe. Le fait de prendre note des dommages vous aidera lorsque viendra le temps de faire une réclamation. Faites une liste et incluez des photos des dommages et des articles qui ont dû être jetés après l’inondation. Conservez un dossier des activités liées à l’inondation, par exemple le temps passé à nettoyer, et conservez des copies des factures et des reçus. Pour obtenir plus d’information sur les mesures de préparation en vue d’une inondation, consultez le site Web du BGU à l’adresse www.gov.ns.ca/emo. Pour obtenir plus d’information sur la sécurité de l’eau de puits, consultez le www.gov.ns.ca/nse/water/privatewells.asp. -30- Certains articles doivent être jetés après une inondation. Les objets tels que les matelas, les oreillers, les sofas et les meubles rembourrés qui ont été trempés ne sont plus sécuritaires et peuvent contenir des bactéries nocives. Tout aliment qui a été en contact avec les eaux de crue doit aussi être jeté, y compris les aliments frais ou congelés, les aliments en boîte, les boissons en bouteille et toute boîte de conserve qui a été endommagée. En cas de panne d’électricité, les représentants du ministère de l’Agriculture encouragent les consommateurs à faire preuve de prudence en ce qui a trait aux aliments réfrigérés ou congelés. Les aliments se conservent généralement pendant plusieurs heures dans un réfrigérateur, même sans électricité, particulièrement si la porte reste fermée. Ils offrent les conseils suivants sur la sécurité alimentaire : Écoutez la radio. Les autorités locales émettront des directives à l’intention des personnes qui habitent dans les régions touchées. Sachez comment fermer l’eau, le gaz et l’électricité au cas où les autorités locales vous demanderaient de le faire. Si le panneau électrique principal ne se trouve pas dans un endroit sec et sécuritaire, ne tentez pas de couper l’électricité. Communiquez avec Nova Scotia Power au 428-6004 ou 1-877-428-6004 pour obtenir des directives. N’utilisez pas l’eau de puits pour la consommation, la cuisson ou le bain jusqu’à ce que l’eau soit vérifiée et jugée sécuritaire. L’eau de puits doit être vérifiée pour s’assurer qu’elle ne contient pas de bactéries. Communiquez avec le bureau du ministère de l’Environnement de votre région au 1-877-936-8476 si vous avez des questions au sujet de l’eau potable. Tout aliment périssable qui reste à la température de la pièce pendant plus de deux heures doit être jeté. Jetez également tout aliment qui est chaud au toucher ou qui présente une odeur ou une couleur inhabituelle. Tout aliment dans un congélateur plein est bon pendant un délai de deux jours après une panne d’électricité. Tout aliment dans un congélateur à moitié plein est bon pendant un délai d’une journée après une panne d’électricité. Les détaillants alimentaires sont avisés de conserver les aliments à une température de moins de 4 C (40 F). Tout aliment périssable conservé à une température supérieure pendant plus de deux heures doit être jeté immédiatement. Écoutez la radio pour obtenir des instructions. Les bureaux municipaux indiqueront aux gens à quel moment il est sécuritaire de retourner à la maison. Ne tentez pas de traverser des routes inondées. Les eaux de crues présentent le plus grand risque juste après une tempête. Il ne faut que six pouces d’eau à débit rapide pour renverser une personne. Ne rebranchez pas l’alimentation en gaz ou en électricité. Faites appel à des professionnels qualifiés pour inspecter et rebrancher ces services. Si vous sentez une odeur de gaz, quittez la maison et communiquez immédiatement avec votre fournisseur de gaz. Vérifiez bien votre maison pour trouver tout dommage, verre brisé ou autres débris. Après une inondation, les deux principales préoccupations sont la sécurité et l’assainissement. Voici quelques lignes directrices pour assurer un retour à la maison en toute sécurité : Le Bureau de gestion des urgences (BGU) rappelle aux Néo-Écossais que des inondations peuvent se produire en tout temps après des pluies abondantes. Selon Environnement Canada, à 8 h aujourd’hui 7 novembre, la région de Yarmouth avait reçu environ 174 millimètres de pluie, et d’autres régions de la province avaient reçu plus de 100 millimètres de pluie. Des précipitations supplémentaires de 30 à 60 millimètres sont prévues en Nouvelle-Écosse aujourd’hui. Le Bureau de gestion des urgences a activé son Centre conjoint des opérations d’urgence et continue de surveiller la tempête. Les agents de planification de la gestion des urgences signalent que des inondations se sont produites dans différentes régions de la Nouvelle-Écosse et que le niveau d’eau est élevé dans de nombreuses rivières et de nombreux ruisseaux. Les précipitations supplémentaires prévues pourraient causer d’autres inondations dans certaines régions. On encourage les Néo-Écossais à se préparer en vue d’inondations dans leur région en éloignant les meubles et autres biens personnels des zones qui peuvent être touchées par les eaux de crue et en attachant les objets qui risquent d’être emportés ou endommagés par une inondation. Il est également recommandé que les résidents s’assurent d’avoir accès à de l’eau potable en cas de contamination ou de non-disponibilité de leur source d’approvisionnement régulière. En cas d’inondation :last_img read more

Potash Corp of Saskatchewan reports lower Q2 net earnings lower sales

Potash Corp. of Saskatchewan reports lower Q2 net earnings, lower sales AddThis Sharing ButtonsShare to TwitterTwitterShare to FacebookFacebookShare to RedditRedditShare to 電子郵件Email by The Canadian Press Posted Jul 24, 2014 7:23 am MDT SASKATOON – Potash Corp. of Saskatchewan (TSX:POT) raised its outlook for the year Thursday as it reported a second-quarter profit of $472 million.The company said its second-quarter profit amounted to 56 cents per diluted share, compared with $643 million, or 73 cents per share, in the same quarter of 2013.However, despite the drop, the results were better than PotashCorp’s guidance in April for a profit of 40 to 45 cents per share for the quarter.The average analyst estimate had been for a profit of 46 cents per share, according to Thomson Reuters.Sales for the global crop nutrient company were $1.89 billion versus $2.14 billion year-over-year.In its new outlook for the year, the company said it expected a profit for the full year of $1.70 to $1.90 per share, up from guidance in April for a profit of $1.50 to $1.80 per share.The new forecast is based on a third-quarter profit of 35 to 45 cents per share and annual potash sales of 8.9 million to 9.2 million tonnes.PotashCorp president and chief executive Jochen Tilk said robust global fertilizer demand helped the company’s results for the quarter.“Performance in all three nutrient segments improved from the beginning of the year and resulted in our second-quarter earnings exceeding the upper end of our guidance range,” Tilk said in a statement.“Although results were below those of the same period last year, an improving price environment and — in the case of our potash and nitrogen businesses — cost efficiencies contributed to our bottom line.”The price of potash was hit hard last year due to uncertainty caused by the collapse of a Russia-Belarus marketing cartel last August and lower customer demand amid China’s economic slowdown.PotashCorp said Thursday that its average realized potash price for the quarter was $263 per tonne, down from $356 per tonne in the same period last year.However, the company noted due to improving market fundamentals through the first half of this year the average realized price was up $13 per tonne relative to first-quarter 2014. read more